Bleu Blanc Rouge

Publié le par Madison

Je suis passée Place de l'Etoile ce soir. Tout était prêt pour les cérémonies du 11 novembre. Un drapeau tricolore, immense, flottait lentement sous l’Arc de Triomphe. Ca avait de la gueule… Et pourtant ce spectacle était quelque peu anachronique, paradoxal aussi. Célébrer la paix, la grandeur de la France alors qu’à quelques kilomètres de là, cette même France a des allures de combat.
 
Je n'arrive pas à condamner les actes de violence de ces jours derniers. Et pourtant il n’y a aucune excuse autorisant la destruction du bien de tous ou du bien d’autrui. Je ne condamne pas ces actes, car ce ne sont pas des actes de vandalismes ordinaires (même si on peut supposer que certains ont profité de la situation). Je ne condamne pas ces actes, je condamne la situation qui les a provoqué, tout comme je ne condamne pas les meurtres en temps de guerre mais je condamne la guerre en elle même.
 
Ce qui me frappe, c’est le silence. D’un côté, des hommes en devenir sans avenir, qui n’ont plus les repères qu’une société peut leur offrir, qui n’ont plus les mots pour exprimer leur mal être. De l’autre côté, des politiques qui ne savent plus quoi dire car ils ne comprennent pas.
 
Quand j’ai vu le drapeau tout à l’heure, j’ai imaginé que quelqu’un y mettait le feu. Détruire pour reconstruire.
 
Penser autrement…
 

Publié dans Politiquement Correct

Commenter cet article