Surréalisme Médiéval

Publié le par Madison

bonnefont-gisant-2.jpgbonnefont-gisant-1.jpg
Gisant de l'Abbaye de Bonnefont (XIIème siècle)
Commune de  Proupiary (Haute Garonne)

Publié dans Lu - Vu - Entendu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain 20/08/2007 11:21

Le maïs et le gisant. Surprenant. Vertical/Horizontal. En plus c'est fort de symbole. Au Moyen-âge, les gisants sont des jeunes (toujours d'après ce que je sais) vivants endormis. Ils ne sont pas sculptés avec trop réalisme volontairement car ils représentent sans doute une "éternelle... jeunesse... vie..." Ils n'ont pas d'âge pour ainsi dire. Et il y a des détails révélateurs, à mon avis, de la subtilité de la spiritualité médiévale. Les plis des vêtements sont bien droits comme ceux d'un personnage debout et les pieds (c'est peut-être le plus curieux) sont toujours eux aussi orientés comme les pieds d'un homme debout, même si on a placé sous les pieds souvent un chien, un coussin,... En fait tout est fait pour dire qu'il suffit de le redresser ... Et peut-être tout recommencera...
On retrouve tout çà dans le "Temps des Cathédrales" de Georges DUBY. Cette photo me donne envie de le relire...

Cristophe 20/08/2007 09:51

Etonnant comme le champ est tout contre le gisant.

BlancheFabret61 20/08/2007 06:59

Bon rebelote ,troisième fois ! c'est reparti...Je te disais : j'espère que le jeune Chevalier qui me rend visite ne finisse pas comme ces gisants ! Qu'est ce que je lui ai fait ton site il veut pas de mon com ?...