Les Lunettes de Chirac

Publié le par Madison

Depuis le début des évènements, il était absent. Apparition de 3 minutes un soir pour nous parler de rétablir l'ordre. Et puis plus rien.
Hier soir, il décide de s'adresser plus longuement à ses "chers Concitoyens". Et qu'en disent les Média ? "Il portait des lunettes".
Ca m'a fait bondir ce matin (hors du lit, c'était l'heure de toute façon). Il y a quelques mois, on nous a rabattu les oreilles avec son sonotone et maintenant on nous fait tout un foin pour une paire de lunettes ? D'un autre côté, c'était peut être la seule chose marquante de son passage à la tv. Dire ce qu'il a dit ou rien du tout, quand on connait l'action gouvernementale...
Malheureusement ce ne sont pas de nouvelles lunettes qui vont lui faire voir la réalité en face. Il nous a montré son ignorance quant aux problèmes de la jeunesse française lors de la campagne pour le référendum, la comprend-il mieux aujourd'hui ?

C'est à se demander ce que tout ça peu bien cacher. Ne serait-on pas en train de nous rejouer ce que j'appellerai un "Mitterrand 2" ? Le mystère qui a entouré son hospitalisation, son absence à un moment où il a un rôle à tenir... Et ces jours derniers sur les ondes, des allusions, des blancs. L'autre soir,  sur France Inter, G. Durand demande à J. Lang son avis sur la non-intervention du président : silence géné... comme quand un secret est sur le point d'être dévoilé.
Suspicieuse moi ? Peut-être... Mais avec tout ce qu'on a vu ces trente dernières années, plus rien ne m'étonne. J'espère me tromper. De toute façon, ça ne change rien au problème des banlieues, ça pourrait juste déplacer l'attention... au bon moment.

NB : je cite souvent France Inter. Non pas que je les trouve formidables. Mais j'aime bien la place qu'ils font aux auditeurs. Et puis je n'arrive pas à écouter les infos ailleurs (même si comme ce matin, leur traitement de l'info peut parfois me hérisser le poil). Peut-être est ce mon attachement au service public...

Publié dans Politiquement Correct

Commenter cet article

zombie3 16/11/2005 15:28

je ne sais pas mais j'ai l'impression dans cet article que tu accordes une grande importance à l'intervention de CHICHI.
Pour moi il est hors jeu.hors jeu depuis depuis son fameux discours sur le bruit et l'odeur. Comment voulez vous que un chef d'état qui tiens des propos carrement raciste sois credible .Chichi pour moi n'existe pas .
Une fois que je dit ça que reste t'il? que faut il faire?
Pas grand chose.
Non je ne suis pas resigné.
je pense que la politique au sens originel n'exixte plus depuis longtemps. Combien de gens autour de nous sont capable de défendre des causes universelles. Oui chacun defend sa chapelle.
syndicats
association
organisation
ONG
sont presque tous des moyens d'assouvir, soit des ambitions personelles, ou de gagner plus d'argent. Ils sont eux aussi hors circuit.
ou se trouve aujourd'hui le lieux commun de la politique??? Vaste question; Je fait confiance en la capacité et la consience de tout un chacun.
j'ai tendance a faire confiance en l'Homme.

Madison 16/11/2005 18:42

Je me suis peut être mal exprimée dans l'emportement. Ce n'est pas à l'intervention de Chichi que je donne de l'importance mais plutot au détournement médiatique qui se joue en France (et ailleurs). Dernier exemple en date : "L'UMP annonce hier que la Sarkaille va gagner 11 points dans les sondages." Qu'est ce que ça veut dire ? Qu'on n'a même plus besoin de faire des sondages pour savoir l'indice de popularité ? Déjà que j'avais des doutes sur les résultats annoncés depuis qu'il est ministre, là je suis convaincue de la manipulation politique de ce genre de résultats, qui arrivent toujours à point nommé. Mais ce que je trouve encore plus grave dans cette histoire, c'est que les média diffusent ce genre d'informations. D'une, parce qu'elles sont mensongères et de deux, parce que si tu écoutes d'une oreille distraite, tu prends la supposition pour "une" vérité. Aussi parce que c'est avec ce genre de fausses infos que le borgne est passé au premier tour en 2002, impulsé par le vote de personnes vivant dans des lieux où le seul vandalisme possible est le vol d'une poule chez le voisin.
A part ça, il me semble que ce n'est pas Chichi qui a parlé du bruit et de l'odeur, mais Balladur lors d'une de ces sorties populistes... Mais je peux me tromper.