Cowboy

Publié le par Madison


cowboy.jpg

J'y suis allée par curosité.
D'abord parce que c'est un film belge et que les films belges ne sont pas comme les autres. De Toto, ce héro à Dikkenek, en passant par Rosetta, j'ai toujours été marquée par les films qui nous venaient de nos chers voisins.
J'y suis aussi allée pour Benoît Poelvoorde que j'avais vu la première fois au cinéma dans le cultissime C'est arrivé près de chez vous. Par la suite je l'ai suivi de loin car les comiques ne me passionnent pas vraiment. Mais là, il était annoncé comme jouant un rôle différent, profond, sérieux. Je voulais voir ce que ça donnait.
Et puis, j'ai entendu ou lu quelque part que Benoît Mariage, le réalisateur, avait tourné plusieurs court-métrages pour l'émission Strip-tease. Ca n'a fait que renforcer mon envie de visioner Cowboy.

Ce film ne fera sûrement pas l'unanimité mais pour ma part, il m'a beaucoup touché. C'est un film qui parle de ceux qui se réveillent un jour en s'apercevant qu'ils sont passés à côté de leurs idéaux de jeunesse. De ceux qui veulent à tout prix trouver leur vérité dans ce qu'ils imaginent être la vérité chez les autres. De ceux qui devront réapprendre à vivre pour ne pas sombrer.

Synopsis AlloCiné : Daniel Piron a le blues. Son couple est monotone, ses idéaux se sont envolés, même son travail de journaliste est une farce. La seule idée qui le galvanise encore est de retrouver et de filmer Tony Sacchi, héros révolutionnaire de sa jeunesse.
A travers cette aventure, Daniel voudrait réhabiliter le jeune homme ardent et engagé qu'il était. Mais, hélas pour lui, Sacchi est devenu un gigolo cynique. Au bout d'une épopée tragi-comique, Daniel Piron finira-t-il par comprendre qu'il faut assumer ses désillusions pour se retrouver ?

cowboy2.jpg

A noter la présence de François Damiens (Dikkenek, OSS117...) avec ses allures de beauf et son côté nature. Son personnage, Franz, le cadreur qui suit Daniel Piron (Poelvoorde) partout, m'a fait penser à Jiminy Criquet. Ses reflexions, simples et directes, remettent toujours le personnage principal face à lui-même et à la réalité à laquelle il voudrait échapper.


Publié dans Lu - Vu - Entendu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ze Cat 12/12/2007 09:36

Chere Madi ;-)

un pti lien pour voir les cameras planquées de msieu Damiens

http://www.dailymotion.com/video/xic2a_le-coiffeur

bonne journée ;-)

Madison 13/12/2007 01:54

merciiii CK One !Mais dis donc, il était pas mal avec sa petite coupe là !Qu'est-ce que je  me suis bidonnée avec la déposition !!! ;-)))))))

Ze Cat 10/12/2007 14:59

Je trouve Francois Damiens vraiment excellent (il est également à voir dans ses cameras planquées... la belgitude dans tous ses etats :-)...

Madison 10/12/2007 18:35

HAAAAAA CK One !!! tu m'as manqué !Si t'as des liens pour les videos de ses caméras cachées, je prends ! Je suis curieuse de voir ça !

M. 09/12/2007 18:44

Un film qui ne fait pas l'unanimité c'est pas forcément plus mal, au contraire ;)

M.

Madison 09/12/2007 22:49

Je suis d'accord avec toi ;-)

jc 09/12/2007 18:31

il parait que c'est très bon

Madison 09/12/2007 22:49

Les avis sont très partagés. Moi j'ai passé un bon moment, mon voisin de derrière à ronflé tout le long...;-)bisous mon pirate adoré

Zaze 09/12/2007 16:03

Encore une fois, j'aime ce qui est belge, au cinéma comme dans (presque) tous les domaines.

Madison 09/12/2007 22:47

on a beau être voisins, nos façons de penser sont si différentes... moi aussi j'aime ce qui est belge ;-)