Laïcité, J'Ecris Ton Nom

Publié le par Madison

bouton-politique.jpgJe me suis toujours demandé comment j'aurais fait pour vivre dans un pays non laïque. Quand je vois les Etats-Unis et leur promesse sur la bible, ou encore les pays musulmans et le ramadan - ou tout autre fête religieuse - comme une "obligation" nationale, cela me laisse perplexe. Il existe des tas de pays non laïques où la religion n'est pas trop apparente, mais quand même. Etre née dans un pays laïque, ça signifie beaucoup pour moi.

D'aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais pu croire en Dieu.
Déjà toute petite, penser qu'une entité supèrieure puisse surveiller nos paroles et nous dicter nos actes, ça me semblait incohérent. Mes parents qui n'étaient pas branchés religion, m'avaient quand même envoyé au catéchisme pour faire plaisir à un de leurs amis, prêtre ouvrier de son état. Au bout de deux fois, ce dernier m'a renvoyé à la maison en disant qu'il n'arriverait pas à me convertir. Pourtant, j'aimais bien écouter les histoires qu'il racontait. Mais je devais sûrement poser trop de questions dérangeantes - Marie qui tombe en cloque sans avoir couché, ça le faisait pas pour une gamine qui avait déjà reçu en cadeau un livre d'éducation sexuelle -.
A l'école primaire, alors qu'on nous enseignait l'histoire de France, je ne comprenais pas comment certains avaient pu partir en croisade pour imposer leur religion aux autres et encore moins comment on pouvait tuer au nom d'un Dieu - l'histoire de Blandine et des Lions m'intriguait beaucoup -.
Malgré cela, j'ai toujours eu un grand intérêt pour la théologie et les lieux de cultes. J'aime rentrer dans les églises ou les temples, j'aime lire la bible ou écouter mes amis juifs ou musulmans me parler de leur foi. J'aime partager avec eux leurs rituels religieux. J'aime le syncrétisme, le vaudou, toutes les mythologies proches ou lointaines. J'aime écouter l'avis de l'anthropologue ou du psychanalyste sur la génése des croyances. A la mort de mon père, j'ai même ressenti ce que devait être la "nécessité" de croire en Dieu - sans pour autant me mettre à y croire -.

Je ne peux dissocier cet intérêt pour les religions de mon éducation laïque. Vivre en France pour moi, - certains vont me trouver naïve sans doute - c'est vivre dans le respect du bien commun et des autres, dans le respect des origines et des croyances. C'est pour cela qu'il y a quelques années, lors de la polémique sur le voile à l'école, j'ai ressenti énormément de colère contre le Ministre de l'Intérieur de l'époque - qui est devenu Président de le République, pour ceux qui n'auraient pas compris de qui je parlais -. Il s'est servi d'un discours xénophobe tout en s'en défendant pour faire parler de lui. Il a monté les communautés religieuses les unes contre les autres à travers un discours qui se voulait logique - il est très fort pour ce genre de chose - et pour ça, a laissé croire à un vide juridique sur le port des signes ostentatoires à l'école publique. Or, depuis 1879, la religion n'a plus de place à l'école de la République.
Pour le voile (pour ne parler que de lui), il suffisait juste de faire respecter les principes de la laïcité au lieu de jeter de l'huile sur le feu et de créer encore plus de tensions. Il n'y avait pas besoin d'aller faire une nouvelle loi... à moins d'avoir des idées inavouables derrières la tête...

Je ne regarde plus le JT depuis longtemps et je me lève tellement à la bourre en ce moment que je n'entends plus les infos à la radio le matin. J'ai donc loupé la dernière phrase choc du Roi des Mouches - que j'ai lu chez Bob2bob, en pensant qu'elle était de ce vieux de Robien, ex-Croisé de la pédagogie devant l'Eternel - :

«Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en rapproche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance»

Depuis, je ne décolère pas. Tout est dit dans ces quelques mots. Le côté manichéen, le mépris du service public, les valeurs arbitraires, l'esprit discriminatoire... Que de mépris pour la laïcité, que de mépris pour la France et ses valeurs...

Mais que veut-il ? Que veut-il faire de ce pays ?


à lire : l'historique de la séparation de l'Eglise et de l'Etat en France.



Assemblée Nationale- Séance du 8 janvier 2008
la réponse d'Alliot-Marie qui commence de façon plutôt logique est stupéfiante dans sa conclusion




Et au delà de la colère, une profonde tristesse...


Publié dans Politiquement Correct

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

François 24/01/2008 11:18

Elevé dans la religion catholique avec messes tous les dimanches et école privée catholique ... j'ai totalement tourné le dos à la religion.
Je suis profondémment attaché à l'idée de laïcité et je suis adepte de l'idée de Waldeck-Rousseau d’étendre le droit commun des associations aux congrégations.
La république est laïcque et n'a pas à considérer les religions sur un autre plan que celui d'une association : permettre leurs existences et les laisser libres de leurs rites tant qu'elles n'enfreignent pas la loi.
Je serais près à soutenir une loi abrogeant les jours fériés religieux pour les remplacer par des jours de congés libres. Pour quelle raison impose t-on les dates d'une religion plus que celles d'une autre ? Le calendrier républicain doit tenir compte de l'Homme et de rien d'autre.

Madison 24/01/2008 23:15

Je ne sais pas si on doit en arriver là mais je serais tentée de dire que la religion est de l'ordre de l'intime, qu'on n'a pas à l'exposer aux yeux des autres... un  peu comme les orientations sexuelles.

Cécile 21/01/2008 17:16

Ah, on trouve quand même des initiatives en faveur de la laïcité, qui portent leur fruit.
http://rue89.com/2008/01/19/le-pape-benoit-xvi-declare-non-grata-a-luniversite-de-rome
Mais c'est en Italie.

Madison 21/01/2008 19:52

Le Mexique qui a copié sa constitution sur la notre interdit le port de la soutane ou de tout autre habit religieux dans la rue. Et pourtant c'est un des pays les plus cathos au monde !Merci pour le lien ;-)

Kwaame 18/01/2008 22:11

En ce qui me concerne, je suis croyant. J'ai grandit dans un pays où communautés chrétiennes, musulmannes et animistes vivaient ensemble sans se poser de questions. Et si tout ce passait bien c'est parce que la sphère religieuse se contentait de jouer son rôle sans envisager les choses d'un point de vue politique et sans une quête de pouvoir quelconque. Les problèmes surviennent lorsque les idéologues s'emparent des doctrines pour en faire des instruments de manipulation massive en vue d'asseoir leur autorité, leur pouvoir. Personnellement je ne vois pas le problème d'accepter à l'école une fille qui porte le voile. A partir du moment où elle est libre de ses choix et qu'elle fait certaines concessions liées notamment à la sécurité et au fonctionnement normal de la classe, c'est une enfant comme les autres. Je ne vois pas le problème d'accorder aux sikhs de se couvrir les cheveux. Tant que l'élève ne cherche pas à convertir les autres, je trouve incompréhensible que cela puisse poser problème. Finalement, de ce point de vue, la laïcité est la forme la moins tolérante qui soit. Pour moi, la laïcité consisterait à accueillir TOUS les élèves et à dispenser un enseignement dépourvu de toute idéologie.
Autant la laïcité doit être synonyme d'ouverture pour les élèves, autant pour les enseignants et les institutions, elle doit être strictement objective et non influencée par les croyances des uns et des autres. En tant qu'éducateur, je suis d'autant plus tolérant à l'égard de tous les élèves que je suis intransigeant envers moi-même. Mes opinions et croyances ne doivent jamais entrer en ligne de compte dans ma pratique au quotidien. J'ai pour mission de former des citoyens et c'est ce à quoi je m'attache. Je pense donc que l'on assiste à une dérive vraiment inquiétante de la part du gouvernement. A l'Etat le droit, aux religions la foi.

Madison 19/01/2008 20:55

Merci KwAame pour ton avis éclairé ;-)

tiusha 18/01/2008 20:51

il y aurait beaucoup de choses à dire. Je suis attachée à la laïcité mais je pense qu'elle est beaucoup moins neutre que ce qu'on veut faire croire. Mais depuis que je suis rentrée d'Italie où le Pape et les évêques se mêlent de tout et on met son bulletin dans l'urne sous le crucifix dans les écoles, je me dis qu'on a de la chance en France, quoi qu'il en soit... (tout est relatif)

Madison 19/01/2008 20:54

C'est en voyageant qu'on se rend compte des richesses de la France, de son exceptionnalité, de ses particularités... Malheureusement, en ce moment certains essaient de détruire tout celà...

Cristophe 18/01/2008 14:15

Que veut faire "notre" président ? C'est que c'est beaucoup plus facile pour lui dans sa petite tête de réduire les multitudes de pensées en classant les gens dans des catégories qui ne reposent que sur un seul identifiant : la communauté musulmane, la communauté chrétienne, la communauté juive...

Madison 19/01/2008 20:27

C'est bizarre quand même comment il veut éliminer ce qui lui est propre :- fils d'immigré, il veut foutre tous les immigrés dehors- une mère juive et il lèche le cul du Pape et des Imams...