Ravage

Publié le par Madison

Ces dernières semaines sans connexion Internet m’ont fait penser à « Ravage » de Barjavel, un des premiers livres de science fiction que j’ai lu vers l’age de 13 ans. Dans ce roman, une panne générale et irréversible d’électricité forçait les habitants de la Terre à trouver de nouvelles façons de vivre sans toute la technologie à laquelle ils étaient habitués. Du haut de mes certitudes d’adolescente, une chose pareille ne pouvait pas arriver.

 

Les années ont passé. Nous avons, sur bien des plans, atteint ce futur décrit dans les grands classiques de la S.F . En plus de trente ans, les sciences et la technologie ont fait des avancées impressionnantes. Mais nous ont-elles réellement apporté une meilleure qualité de vie ? Nous ont-elles permis d’évoluer ou au contraire, mis sur le chemin de la régression ?

 

Devant le désarrois qu’a provoqué chez moi la déconnexion au réseau et les conséquences professionnelles et autres qu’elle a entraînées, j’ai passé en revue tous les éléments qui deviendraient problématiques si un jour nous vivions une situation comme celle décrite par Barjavel.

 

Plaques à induction, four électrique et four micro-ondes, bouilloire électrique : plus de possibilité de manger chaud. Frigidaire et congélateur, chauffe-eau et chauffage, lave-linge, lave-vaisselle, aspirateur : plus de confort hygiénique. Radio, télévision, ordinateur, téléphone : plus de moyen de communiquer à distance, plus de moyen de s’informer de ce qui se passe ailleurs. Plus de lumière, plus de musique. En quelques jours, plus de transports en commun, plus de voitures, plus de système de santé, plus d’administration, plus de système bancaire, plus d’économie.

 

On peut imaginer le chaos qui gagnerait principalement les grandes villes : émeutes, pillages, meurtres, exode vers les campagnes qui resteraient pour un temps les seules sources d’alimentation. Et encore, tout dépendrait de la saison.

 

A long terme, les nations telles que nous les connaissons ne signifieraient plus rien. Il faudrait se réorganiser, en revenir sûrement à un système tribal. Pour de nombreux Terriens ça ne signifierait pas un grand changement, mais pour ceux d’entre nous qui sommes nés dans des pays dits riches et industrialisés, le choc serait terrible. Nous sommes devenus dépendants du Tout technologique. En même temps nous avons perdu un certain savoir faire.

 

Contrairement aux sciences, l’Humanité ne s’appuie pas sur ses expériences passées pour évoluer. Prenons l’exemple de l’informatique. Nous n’aurions jamais pu fabriquer les composantes électroniques qui font fonctionner nos ordinateurs, de plus en plus petits pour une capacité de plus en plus grande, sans passer par toutes les étapes de l’ère informatique. Pour les mêmes raisons, nous ne pourrions pas espérer voir un jour les applications de la nanotechnologie dans notre quotidien.

 

Ce modèle d’auto enrichissement logarithmique ne s’applique pas aux êtres humains. L’histoire se répète inexorablement. Se reproduisent encore et encore les mêmes erreurs. La seule chose qui diffère d’une époque à l’autre c’est l’environnement. Le notre, rutilant de technologie, nous laisse croire que nous avons atteint un niveau de vie bien meilleur que celui de la décennie précédente. Que dire alors des problèmes écologiques, des problèmes de santé, des problèmes d’éthique scientifique, des inégalités dans le monde causés par cette technicité dont nous sommes si fiers ?

 

Ne nous sommes-nous pas laissé aveugler parce ce qui pourrait finalement contribuer à notre perte…

 

Publié dans Politiquement Correct

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maylis 06/02/2006 00:00

coucou madison en attendant un désastre pseudo barjavélien dépèche toi de régler ce souci de connection que l'on puisse bientot te relire miss ça me parait très long tout ça ma soeur a eu sa freebox en 15 jours pourquoi c si compliké pour toi miss? bon courage patience et à très bientot ;-) bizzzzzzz

ds 05/02/2006 20:01

Et bé....clap clap, j'aime beaucoup cet article.
Effectivement, nous nous sommes créer des besoins. Tous plus superficiels les uns des autres.
C'est avancer pour mieux reculer ?
Bisous ma belle au plaisir de te revoir vite.
DS moyenne avec le voisin pour qu'il continue comme ca ; )

Taliesin 05/02/2006 19:11

Madison, Enfin des nouvelles, un article.. .où étais tu passée tout ce temps sans écrire... bon je sais, la connexion... Noos, ces blaireaux...j'espère que ca va se résoudre tout ça.Pour l'électricité, t'inquiete, si il reste du pétrole rien n'est perdu. Car avec du pétrôle on peut tout faire. Après tout, on pourrait se passer d'électricité aujourd'hui mais pas de combustible. Incroyable non? Et puis il faut bien se dire qu'avec le nucléaire, la source d'approvisionnement est quand même assez difficile à épuiser, même si bien sûr cela comporte une part de risque qui chez nous est assez bien maîtrisée (on est loin de l'ex URSS quand même). Aller t'inquiete ce n'était qu'un cauchemar! ;)En espérant te revoir bientôt!BizouTaliesin