Epitafios

Publié le par Madison

Hier soir sur Jimmy s’est achevée une série policière argentine remarquable : « Epitafios ». Argentine, oui, oui. Cela m’a surprise aussi. Et produite par HBO, oui, oui. Deuxième surprise.

 

Pour ceux qui ne situeraient pas HBO, c’était à l’origine une petite chaine de tv américaine qui a explosé en produisant des séries comme Sex And The City, Les Soprano, Oz, Six Feet Under, ou encore, il y a une dizaine d’années la série animée Spawn. Tout ce qui est produit par HBO est soigné, novateur et rarement égalé.



 

Epitafios c’est avant tout un scénario bien ficelé mêlant suspens, horreur et sentiments. Un croisement entre 24 Heures Chrono pour le timing, le Silence Des Agneaux pour l’horreur et un petit quelque chose de Profiler. On retrouve dans Epitafios l’idée que le policier traque le psychopathe dont il est lui-même l’obsession.

 

Renzo, le policier qui mène l’enquête n’a rien d’un héro impeccable et inébranlable. C’est un homme tenace mais fragile, empreint au doute, qui n’a pas peur de montrer sa souffrance face à l’échec.

 

Bruno, le tueur, est un schizophrène dont l’inventivité délirante n’a d’égal que l’horreur de ses crimes. Il suit sa quête pas à pas, observant en permanence ses cibles et laissant des indices déroutants à ses adversaires. Il fait preuve d’une logique sans faille muée par la jouissance qu’il éprouve à élaborer les mises en scène macabres au cours desquelles il élimine ceux qui l’ont soi disant fait souffrir par le passé.



 

 

 

 

 








 

 

 

 

Laura la psychiatre dont Renzo est amoureux, en proie au chantage de son ex-mari pour la garde de leur fils, le père de Renzo, ex-policier en fauteuil roulant qui ne s’en laisse pas compter, Marina, femme flic austère et masculine aux méthodes peu conventionnelles, Morini, médecin légiste aux allures de nounours débonnaire, tous victimes potentielles de Bruno, épaulent Renzo dans son enquête.

 

Chaque nouvel épisode révèle un peu plus de la personnalité de l’assassin et un peu plus de son plan machiavélique. Et chaque nouvel épisode nous laisse espérer que le policier finira par inverser l’ordre établi par le psychopathe. C’est cet espoir qui nous tient en haleine tout au long de la série. Mais l’on sent bien dès les premiers épisodes qu’il n’y aura pas de happy end…



 

Synopsis :

 

Suite au tragique massacre de 4 étudiants par un enseignant déséquilibré, le policier Renzo Marquez a préféré se reconvertir en chauffeur de taxi. Pourtant, 5 ans plus tard, il doit replonger dans son passé lorsque le commissaire Benitez enquête sur une affaire visiblement liée à celle qui a traumatisé Renzo : un ingénieux tueur en série désigne ses victimes en laissant de mystérieuses épitaphes. La psychiatre Laura Santini - qui avait enquêté avec Renzo - semble également visée par ce meurtrier...

 

http://www.jimmy.fr/series/epitafios/index_html

http://www.epitafios.com/

 

 

Surveillez vos programmes télé car il est impossible que cette excellente série en treize parties ne soit pas un jour rediffusée sur une chaîne de télé accessible à tous !

 

 

Publié dans Lu - Vu - Entendu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kwaame 30/04/2006 23:18

Tu devrais faire chroniqueuse! En tout cas tu m'as donné envie de le voir. Let's browse a bit ! :)

Madison 01/05/2006 10:04

bis ;-)(les caprices d'overblog... pfffffffffff)

Kwaame 30/04/2006 23:14

tu devrais faire chroniqueuse! :D En tout cas tu m'as donné envie de le voir. Let's browse a bit ! ;)

Madison 01/05/2006 10:04

On a tous les deux ce point commun : les séries tv. J'aime bien scrub dont tu parles souvent ;-)

E. 13/02/2006 13:22

pffff
j'ai enregistré les 4 premiers épisodes avant que mon magnetoscope ne tombe en panne.... du coup, j'attends une rediffusion......

Madison 13/02/2006 13:33

Les 5 derniers épisodes sont .... époustoufflants !!!Bisous E. très heureuse de te revoir par ici ;-)