Berlusconi, Le Ponant, La Famine, Les J.O. & La Désinformation

Publié le par Madison

J'attaque ce billet avec rage. Je ne sais pas où je vais. Je ne sais pas si je vais m'en sortir. Ni si je vais arriver à exprimer le fond de ma pensée.

Parfois je me demande si je suis un extra-terrestre ou une illuminée. Quand je discute avec des gens de mon entourage, j'ai l'impression de voir dans les problèmes qui secouent le Monde des causes et des conséquences que les autres ne voient pas. Heureusement, je trouve ailleurs, et notamment sur la blogosphère, d'autres avis qui me rassurent. Enfin, si tant est que cela puisse être rassurant vus les sujets qui me préoccupent.

La famine qui s'abat sur les pays pauvres, les JO de Pekin et les polémiques qui en découlent, la réélection de Berlusconi, la prise d'otages sur le Ponant mais aussi Ingrid Betancourt, l'Arche de Zoé, Monsanto, la politique du Gouvernement, la chute du pouvoir d'achat, la Guerre en Irak, l'Afghanistan, les échanges Nord/Sud, les Sans-Papiers, la Télé-Réalité... tous ces faits ont pour moi une seule et même cause : l'idéologie du profit.

Attention, quand je parle de profit et donc de capitalisme ou de libéralisme, je ne renvoie pas dos à dos des idées de gauche et des idées de droite. Pour moi, il faut arrêter avec ces clivages du temps jadis. On ne peut plus continuer comme ça ! Et on a tous une grande responsabilité dans ce qui se passe dans le Monde aujourd'hui !

Il est fini le temps où l'on regardait mourir les enfants d'Ethiopie au 20H et où, en éteignant la tv, on disait avec un fort sentiment de solidarité "demain, j'envoie un kilo de riz". Il est fini le temps où l'on pouvait se réjouir d'avoir un robot mixer à prix discount made in Taiwan. Il est fini le temps où on pouvait penser qu'on avait raison d'intervenir dans les conflits du bout du monde au nom d'un idéal de Paix.

Le système capitaliste a imposé partout la pensée unique et ce faisant, nous à tous mis dans la même galère. Alors bien sur, vous, moi, le peuple d'en bas comme dirait l'autre, ne sommes pas vraiment responsable de la génèse de tout ce bazar. Mais à l'heure actuelle nous ne pouvons plus ignorer que nous avons contribué à ce qui arrive l'ensemble de la planète. Nous ne pouvons plus ignorer que pour engraisser nos vaches au soja modifié ou pour obtenir les matières premières soit disant nécessaires à notre confort, nous avons changé les modes de culture et d'agriculture dans des pays qui n'arrivent plus à nourir leurs enfants. Nous ne pouvons plus ignorer que les interventions armées dans les pays dits en voie de développement ne servent qu'à protéger les intérêts des grosses puissances industrielles. Nous ne pouvons plus ignorer que les richesses que nous agitons sous le nez des plus pauvres incitent à la révolte ou à l'action terroriste.

Si tant est que nous l'ayons eu un jour, nous ne pouvons plus continuer à nous comporter comme si nous avions une légitimité protectionniste envers certains pays. L'ombre de la colonisation et l'humiliation qui allait avec n'a plus sa place au XXIème siècle. Le discours misérabiliste qui donne bonne conscience - celle là même qui a motivé l'Arche de Zoé par exemple - n'a plus droit de citer non plus. Nous avons imposé un mode de pensée à tous les pays émergeants, nous avons maintenant une responsabilité envers leur peuple. Mais une responsabilité solidaire pas une responsabilité qui nous donnerait tous les droits d'agir en toute impunité comme si nous êtions partout chez nous.

Quand je pense à tout ça, j'ai la rage ! On marche sur la tête. Notre Monde est une pure folie et pas de celles qui mettent de bonne humeur. Là où la modernité et la technologie aurait du nous apporter égalité entre les peuples, santé, culture et bien être, il y a de plus en plus de souffrances et d'inégalités. La santé devient un grand luxe même dans les pays les plus riches. Et l'ignorance et la stupidité s'abattent sur la planète comme la peste au Moyen Age.
De toute façon, dans nos sociétés modernes, l'important n'est pas de réflechir mais de jouir ! On veut du fric, on veut que ça brille, on veut le mega écran plat pour mieux se regarder devenir star à la tv, on veut le super 4x4 pour se sentir fort, on veut baiser à c******s rabattues, on veut des pilules du bonheur, on veut manger de l'autruche ou des ailerons de requins ou des cerises en hiver... On veut pouvoir faire ce qu'on a envie quand on en a envie et surtout pas de frustrations ! C'est sans doute pourquoi on élit partout des gouvernants bling bling qui agissent la bite à la main à la politique décomplexée parce qu'ils incarnent cette jouissance !

Et surtout, oui surtout, on ne veut pas voir le malheur qui frappe à notre porte. Alors on se laisse endormir par des contes modernes : enlèvement dans la forêt équatoriale, histoires de pirates, sauvetage d'enfants, j'en passe et des meilleures. On part en guerre pour avoir l'impression d'être puissant et d'en imposer aux autres. On donne des leçons de morale à tout le Monde. Et en ça, la France est championne ! Car oui, on est quand même le pays des Droits de l'Homme hein ! Il ne faudrait pas l'oublier !

Stop !!! Il faut arrêter cette mascarade ! Il faut agir !

Vous, moi, les gens d'en bas toujours comme dit l'autre, nous avons souvent l'impression de ne rien pouvoir faire. Pourtant, si on y réflechit bien, dans la pyramide sociale, c'est bien la base qui détient le pouvoir. Nous élisons les gouvernants, nous travaillons, nous consommons... nous avons donc aussi le pouvoir de changer les choses. Mais pour ça, il faut arrêter de penser "c'est pas moi c'est l'autre", il faut réfléchir aux conséquences de nos actes, il faut rester vigilants et ne pas se laisser aveugler par les discours qu'on nous sert à longueur de journée.

Il existe des milliers de façons de faire basculer la tendance. On ne peut plus se payer le luxe de dire : "c'est inutile". On ne peut plus se payer le luxe d'agir comme si on ne savait rien de ce qui se passe ailleurs. Chaque action, même la plus insignifiante prend toute son importance dans le monde actuel !

Il y a des milliers de gestes utiles que l'on peut faire au quotidien - à commencer par éteindre la tv - pour rendre le monde plus juste et plus vivable : acheter des fruits et des légumes de saison - et tant pis si on ne mange plus de tomates en hiver -, manger moins de viande - ça laisse plus de céréales pour les humains -, réfléchir avant de prendre sa voiture pour aller au cinéma, éteindre les appareils au lieu de les laisser en veille, boycotter un produit ou une marque qui nous semble ne pas respecter l'environnement ou les droits de l'homme, etc, etc.

Si vous pensez qu'un geste est utile, agissez sans vous laisser impressionner par les sirènes du "ça ne sert à rien !" qui se mettront à hurler quand vous annoncerez ce que vous faites et pourquoi vous le faites.

Pour ma part, j'ai depuis plusieurs mois arrêté d'acheter des produits Nestlé parce que je ne supporte pas leur politique d'exploitation. Pour cela, j'ai rennoncé à manger mon chocolat préféré "Eclat noir". Quand j'en parle à l'occasion, j'entends souvent : "moi, je ne pourrais pas me passer de chocolat". Ca m'éneeeeeeerve ! Est-ce que ceux qui crèvent la faim à l'autre bout du monde se sont demandé s'ils pouvaient se passer d'eau ou de pain...

Allez... faites un effort...

Publié dans Politiquement Correct

Commenter cet article

Gilles Aitte 21/04/2008 23:32

Malheureusement, la politique des petits gestes (chère au ministère de l'écologie) n'est pas à la hauteur des enjeux. Elle permet de ne pas se sentir totalement impuissant en se disant qu'on fait ce qu'on peut, mais elle est souvent inutile ou pire contre productive.
Inutile car dérisoire. Cesser de laisser couler son robinet quand on se lave les dents pour économiser l'eau quand on arrose à plein régime en plein été, on joue à la marge d'un côté quand de l'autre on gaspille. Mettre des mpoules basse tension quand on multiplie les appareils électriques qui même s'ils consomment moins sont de plus en plus volumineux et finissent par consommer plus qu'avant (le frigo par exemple, la télé plasma…)
Contreproductif car en mettant l'accent sur ces petits gestes, on fait comme si c'était la solution et on ne fait pas grand chose pour attaquer à la source. On recycle ses emballages, mais à la source on produit de plus en plus d'emballages. Mais comme on a le sentiment de faire quelque chose, on se dit que ça va mieux.
Sur le sujet, je suis plutôt pessimiste car on n'arrive pas à dépasser actuellement la bonne volonté individuelle, réelle.

Madison 21/04/2008 23:55


Je suis assez d'accord avec toi, mais en fait, ce qui me parait important c'est la prise de conscience de chacun. Parce que d'une façon ou d'une autre, il faudra que tout le monde s'y mette...


silv1 21/04/2008 13:22

C'est le bordel, le monde part en vrille...

Madison 21/04/2008 23:59


c'est clair...


pyrome 19/04/2008 20:06

Je suis 100% d'en bas et j'essaie, modestement, très modestement.
Je ne prends plus ma voiture pour aller travailler, je ferme les appareils en veille, je trie, je donne du travail dans un pays dit "en voie de développement" et j'essaie de la faire avec une certaine éthique, je me vois prendre dans la figure que je délocalise, j'achète un nouvel ordinateur "made in china", j'achète une paire de chaussure "made in china", je mange du chocolat "éclat noir", je regarde le bleu du ciel, ce matin à la radio, un éminent économiste dont j'ai oublié le nom (M....), rappelait que le prix nobel (celui qui a créé le micro financement) avait démontré que la famine de nos jours, n'était ni un pb d'argent, ni un pb de ressources, uniquement un pb d'organisation...je pense que les privilèges ne sont pas abolis, ils ont simplement changé de main, je pense donc je suis.

Madison 22/04/2008 00:12


je lave donc j'essuie ?
:-)


Tiphaine 19/04/2008 18:48

Et moi je soupire parce que bien sûr nous sommes d'accord Madison...

Djé 18/04/2008 21:44

On ne peut plus se payer le luxe de dire : "c'est inutile"
voici ce que je retiens de cette émouvante tirade.