C'Est Parfois Bizarre La Vie...

Publié le par Madison

... mais nom d'un chien, je n'échangerais la mienne pour rien au monde !

D'ailleurs... le monde... c'est quoi le monde ? Et la vie... c'est quoi la vie ?

Je regardais tout à l'heure les énormes nuages qui surplombaient le ciel de Paris. J'avais le nez en l'air et mes lunettes de soleil empêchaient les gouttes de pluie de se mêler à mes larmes. Je sortais d'une séance d'analyse intense. De celles si particulières qui font ressentir à vif les changements pour lesquels on s'engage dans une telle aventure. Cela peut paraître étrange mais je pleurais de bonheur. Je pleurais du bonheur de me sentir vivante, de me sentir libre de mes choix, de me sentir plus forte aujourd'hui que je ne l'ai jamais été hier.
Je regardais ces nuages et je pensais à la beauté de la vie et du monde. Celle indescriptible, celle qu'on ne peut ni écrire ni peindre ni prendre en photo. Et tout à coup, j'ai compris ce que le voyage que j'allais faire cet été représentait pour moi.

Non, il n'est pas arrivé par hasard. Et non, je n'ai pas de la chance de le faire. Je ne crois plus en la chance et au hasard. Bien sur, on ne part pas tous avec les mêmes billes en main et il y a de nombreuses injustices en ce monde mais je suis plus que jamais convaincue qu'on est seul responsable de son destin.

Ce voyage arrive pour moi comme une continuité logique de ce que j'ai vécu ces dernières années. Il vient après de nombreuses joies et peines. Il vient après de nombreuses interrogations, de nombreuses questions qui n'ont pas eu forcément besoin de réponses. Il vient aussi à l'âge où la vie n'est plus celle que l'on croyait construire, où l'avenir ne se pose plus sur la ligne d'un horizon lointain. Il vient pour moi au moment où ceux qui m'ont précédée ne sont plus là pour me tenir la main et où je ne sais pas si viendra un jour celui ou celle à qui je tiendrais la main. C'est sans doute pour cela que ce voyage je devais le faire seule.

Quand j'étais petite, comme beaucoup d'enfants, j'essayais d'imaginer l'infini. Cet effort m'amenait irrémédiablement à penser au sens de la vie. On nait, on vit, on meurt. A quoi bon ? A quoi ça sert ? N'ayant jamais cru en Dieu, je ne trouvais pas d'explication de ce côté là. J'avais alors imaginé un monde parallèle où nous êtions tous des personnages dans les rêves d'autres gens ailleurs qui étaient à leur tour les personnages de nos rêves. Les années passant, j'ai abandonné cette théorie mais je n'ai cessé de me demander quelle était ma place dans ce monde. Aujourd'hui, je n'ai toujours pas la réponse mais je sais que je suis là où je dois être. C'est sans doute pour ça qu'il était important pour moi de faire le tour complet de la planète bleue. Comme pour l'embrasser, comme pour lui dire que partout j'y suis à ma place.

J'avais toujours rêver d'aller voir les géants de l'Ile de Pâques, de suivre les traces de Gauguin en Polynésie, de visiter le Japon. Rendre le rêve réel, vivre ma vie au lieu de la fantasmer, c'est ce à quoi je tends depuis des années. C'est pourquoi ce voyage me ressemble. C'est en ça qu'il est mien et non celui qu'un autre pourrait faire. J'y emmène tous ces petits bouts de moi, de mon passé, de ceux que j'aime, de ceux qui m'ont aidé à grandir. Et j'en reviendrai avec des petits bouts du futur que je veux me construire.

Oui, je sais que j'en reviendrai changée...

Publié dans Tour Du Monde

Commenter cet article

M. 24/05/2008 08:14

Alors on ne peut que te souhaiter de partir vite ;)

M.

Madison 24/05/2008 09:03


Je compte les jours ;-)


Catgeisha 18/05/2008 03:21

"Ouvrez un guide de voyage : vous y trouverez d'ordinaire un petit lexique, mais ce lexique portera bizarrement sur des choses ennuyeuses et inutiles : la douane, la poste, l'hôtel, le coiffeur, le médecin, les prix. Cependant, qu'est-ce que voyager ? Rencontrer. Le seul lexique important est celui du rendez-vous."

extrait de "L'Empire des signes" de Roland Barthes.

En lisant ce livre, qui parle du Japon, de structuralisme, du vide, du signifiant et du signifié, du signe, du sens, des sens...
je ne sais pas pourquoi, j'ai pensé à toi Madi-san...
;-)

Madison 21/05/2008 13:31


Oh tiens, il faudrait que je relise ce livre... Merci Catgeisha ;-)


Lili 16/05/2008 20:59

Pleine d'admiration pour la belle personne que tu es... c'est tout
Bisous Madi

Madison 17/05/2008 15:23


merci ma Lili Belle... je suis touchée...


Myriam Chirousse 16/05/2008 10:35

Bonjour Madison,
Je débarque sur ton blog par hasard et, sans avoir lu les autres articles, sans savoir rien de plus que ce qu'il y a ici, je dois te dire que ce texte me touche beaucoup. Il est vibrant de sincérité comme ce moment de vie que tu décris où l'on entrevoit un petit peu le "sens du pourquoi on est là". Je te souhaite de faire un merveilleux voyage et ne doute pas qu'il le sera en vérité, car, et tu le sais, il est déjà commencé...
Je t'embrasse :-)
Myriam

Madison 17/05/2008 15:06


J'ai rarement l'occasion d'ecrire des textes comme celui-là mais j'espère que tu apprécieras aussi le reste de mon blog Myriam

Je t'embrasse aussi :-)


Catgeisha 15/05/2008 23:14

C'est superbe Madi-san !!
Merci !!
Oui, tu reviendra changée par toutes les rencontres que tu vas faire, et surtout la tienne !
;-)

Madison 17/05/2008 15:00


Je pense que je vais me trouver oui ;-)