Conte : Le Photographe

Publié le par Madison

L’homme qui m’a donné le goût de conter s’appelait Alain Gaussel. Il s’installait souvent dans les jardins du nord-est parisien et racontait ses histoires aux passants. Peut-être l’avez-vous déjà croisé. Il avait une allure bien particulière : il boîtait et ses cheveux longs et blancs le faisait ressembler à un vieux sorcier.

Ce conte enfantin que je vais vous raconter aujourd’hui, c’est lui qui me l’a appris. Je le dédie à Bébert. Si vous allez sur son site, vous devinerez pourquoi.

 

Le Photographe


 

Il était une fois un photographe qui avait de drôles de clients.

 

Le premier client était un petit chat venu avec son papa chat et sa maman chatte.

Le photographe installe le petit chat sur le fauteuil et pour qu’il fasse un joli sourire, il lui dit : « Souris ! »

Le petit chat croit qu’il y a une souris et saute du fauteuil pour l’attraper. Sur la photo on ne voit que le petit bout de la queue du chat.

 

Le deuxième client était un petit rat venu avec son papa rat et sa maman rate.

Le photographe installe le petit rat sur le fauteuil et pour qu’il fasse un joli sourire, il lui dit : « Souris ! »

Le petit rat pense qu’on le prend pour une souris et vexé s’écrie : « Non, je suis un rat, un rat, un rat !!! », en faisant une grimace si laide que le photographe n’a pas osé prendre de photo.

 

Le troisième client était un petit magicien venu avec son papa magicien et sa maman fée.

Le photographe installe le petit magicien sur le fauteuil et pour qu’il fasse un joli sourire, il lui dit : « Souris ! »

Le petit magicien pense qu’il doit se changer en souris et pour montrer qu’il est très savant se transforme aussitôt en une jolie petite souris.

Le photographe dit : « Flûte ! ». Le petit magicien s’exclame : « Facile ! ». Il se transforme  immédiatement en flûte et commence à jouer de la musique.

« Et merde ! », laisse échapper le photographe.

« Ca me dégoûte », pense le petit magicien mais il se transforme aussitôt en une jolie petite crotte puante.

Le photographe s’écrie : « Ciel ! ».

« Je préfère ça », dit le petit magicien. Il saute au plafond et fait la lune et les étoiles.

« Mon Dieu, mon Dieu ! » se dit le photographe. Le petit magicien dit : « Dieu, même mon papa ne sait pas le faire ». Alors il reprend sa forme de petit garçon, s’installe confortablement sur le fauteuil et le photographe peut enfin prendre la photo.

 

 

Publié dans Lu - Vu - Entendu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bébert 22/03/2006 20:40

Je suis Bébert : replet, court sur pattes, plus de cheveux sur la langue que sur le crâne, et elles m'adorent...:)Jolie histoire.Merci pour la dédicace...

Madison 22/03/2006 21:07

et oui, on t'adore !!!bisous Bebert

damien 21/03/2006 18:20

Merci pour ton histoire, elle est très belle, Demain je la raconterais à mes collègues. j'adore les histoires. Damien

Madison 21/03/2006 21:02

j'essaierai d'en poster régulièrement pour le plaisir de tous les grands enfants qui passent par ici :-)bises Damien

Liulee 21/03/2006 18:17

Mi piace molto carssima:)))))
Bisous ma belle et continue tes contes je les adore:)))))
The Vilaine Liu)

Madison 21/03/2006 20:59

je suis en train de réflechir à la prochaine ;-)Bisous ma Vilaine

la grande Loulou 21/03/2006 12:31

j'adoreet je teste sur le bouchon mercredi soir. mais je pense qu'elle va adorer. D'autant que nous nous amusons à inventer des histoires elle et moi.Merci Madison

Madison 21/03/2006 12:55

En plus elle peut l'apprendre facilement et la raconter à ses amies ou à son papily ;-)Bisous

Julien Lem 21/03/2006 09:57

Très belle histoire, je l'envoie à ma filleule (7 ans)...  Merci !

Madison 21/03/2006 12:57

De rien Julien ;-)un petit bisou à ta filleule