Dîner(s) De Con(s) (6)

Publié le par Madison

Crise (médecine) : Ensemble des phénomènes pathologiques se manifestant de façon brusque et intense, mais pendant une période limitée, et laissant prévoir un changement généralement décisif, en bien ou en mal...

Depuis que la bourse fait du yoyo, je n'ai à l'esprit qu'une seule pensée :

"Assied-toi au bord de la rivière, et tu verras passer le corps de ton ennemi"

Non pas que je me réjouisse de la crise - bon si, j'avoue, un peu quand même - mais je l'attendais depuis si longtemps que c'est presque comme si mon souhait s'exhaussait enfin.
Ce qui me fait moins rire c'est que ce sont toujours les mêmes, ceux qui sont en bas de l'echelle sociale nationale et mondiale qui vont finir par trinquer dans l'histoire.
Mais pour l'instant, voir les magouilleurs du billet vert s'affoler comme des mouches sur les vitres de la bourse, je trouve ça assez amusant.

J'ai dit ici depuis longtemps ce que je pensais du capitalisme/libéralisme. C'est pourquoi ce soir, je n'ai pas envie d'en rajouter. D'autres, ces jours-ci, ont écrit ou rapporté des textes percutants. Je préfère leur laisser la parole :


Depuis quelques jours, il y a un concert de tamtam dans la volière et c'est la panique à bord. Il n'est plus possible d'avoir la moindre petite connexion médiatique (journaux, radio, TV, web) sans se retrouver littéralement submergé par un tsunami de hurlements échevelés : c'est la crise, c'est la crise, c'est la crise !
Ça a l'air de franchement chier dans le ventilo, vu comme cela...


"Les personnalités qui naguère déclaraient que les Etats-nations devaient se soumettre aux forces économiques clament aujourd’hui qu’on doit les renforcer pour faire face au désordre militaire global. Les prophètes de la globalisation qui répétaient «privatisez, privatisez, privatisez» avouent désormais qu’ils avaient tort, parce que l’Etat de droit national reprend de l’importance."

Dans cet extrait du début du livre "La mort de la globalisation" de John Saul publié en 2005  remplacez militaire par financier et vous avez la situation d’aujourd’hui. Le retour de l'Etat au secours de ceux qui n'ont eu de cesse d'en réduire l'importance !

Lire la suite de : Mort de la Globalisation - Zgur


Moral, immoral ou amoral ? Aujourd'hui, nous n'entendons parler que de plans de sauvetage pour l'économie financière, mais pas de quelle façon stabiliser le monde des finances à l'avenir. Je sais bien que c'est l'urgence, mais à part injecter des milliards (de dette supplémentaire) parce qu'un petit nombre de personnes a voulu gagner encore plus d'argent, nous ne savons pas où nous allons. Alors on nous sort la morale, comme si le capitalisme pouvait l'être.


L'ex-rapporteur spécial de l'Onu pour le droit à l'alimentation Jean Ziegler a estimé mercredi soir lors d'un colloque sur la malnutrition à Paris que la crise financière actuelle montrait que "le néolibéralisme est en miettes".
"Nous sommes à un moment de rupture", a assuré le sociologue suisse connu pour son franc parler et sa défense farouche du droit à l'alimentation face aux lois du marché.


 


Ainsi s'achève la série Dîner(s) de con(s).
Enfin presque.
Car il me reste un dernier châpitre.
Mais pour celui-là, il faudra d'abord que je vous fasse une révélation...

Alors, à demain !


Edit de 8H00 du mat : L'Europe injecte plus de 1700 milliards d'euros - ça fait combien de zéro ça ? - d'on ne sait où puisque les caisses sont vides partout mais qui ne sont pas réellement injectés, qui servent de garantie, qui ne vont pas creuser la dette, qui vont ne pas faire augmenter les impôts, qui ne vont pas faire croître le chômage... et on veut nous faire croire que la crise est terminée ?
J'me marre !

Publié dans Politiquement Correct

Commenter cet article

Pyrome 18/10/2008 19:28

Vi, j'ai un peu de mal à omprendre... Beaucoup meme.

Madison 19/10/2008 11:08


Personne ne comprend... même pas eux à en croire ce qui vient de se passer à la Caisse d'Epargne...



christian vancau 16/10/2008 07:29

Très bien fait ton texte. Nous sommes en présence d'une immense mascarade dont on ne nous dit rien car on essaie de noyer le poisson. Les deux questions essentielles étant: 1° Pourquoi les Banques sont-elles soudainement en faillite (les 2 banques principales en Belgique) Mystère total???. On ne nous dit pas la vérité 2°D'ou les Etats tirent-ils soudainement des milliards de leurs caisses. On nous dit, ils emprûntent cet argent (à qui au fait ?) alourdissant leur dette publique (car en fait tous les Etats sont en faillite depuis longtemps) mais ça ce n'est pas grave. Ils devront certes payer les intérêts de leurs emprûnts mais ce n'est pas grave non plus car ils toucheront des dividendes des banques dont ils sont deveus les actionnaires. Des banques qui sont au bord de la faillite et qui vont par conséquant distribuer de copieux dividendes dans les années à venir;
Tous ceux qui nous "informent" nous prennent pour des cons
Bien à toi

Madison 16/10/2008 22:13


c'est clair qu'ils nous prennent pour des cons, mais en même temps je me demande s'ils ne sont pas eux mêmes dépassés par leur idéologie...



emanu124 15/10/2008 21:16

When the shit hits the fan, sit by the river and watch the body of your ennemy flow down...
T'as vu c'te culturation ?
Je m'en epoustoufles moi-même...

Madison 16/10/2008 22:12


wouhaaaaaououuuuuuuuuuuuuu



Maximus Bob2bob 15/10/2008 14:19

Une révélation ???? Tu as une bourse ?

NDLR : je n'ai pas souvent de commentaires (constructifs)à faire mais j'aime toujours autant venir te lire Madi.

Madison 16/10/2008 22:11


Parfois j'en ai deux mais je prends bien soin de les rendre au monsieur qui me les fait partager mdr

NDLR : je te retourne le compliment mon cher Maximus ;-)



monbricabrac 15/10/2008 08:47

Je ne sais pas si ça sera positif ou négatif, mais tant de milliards pour sauver le capitalisme et si peu pour l'école ou la santé, ça me donne envie de vomir:(

Madison 16/10/2008 22:10


pareil... :-(